La sexualité, c'est compliqué : partager nos expériences est important.

Derniers billets

Pages

Compteurs


La petite annonce

Publié le 26/11/2008 à 14:18 | Auteur : Estelle
Non non non! Je ne vais pas vous la faire à la Diam's: « Jeune demoiselle recherche un mec mortel! »

Je vais vous la faire à la façon d'Estelle.

Jeune femme de 25 ans recherche un homme mur pour relation sérieuse. Préférant les hommes qui ont la trentaine, si tu fais 1m80 minimum, que tu es baraqué, que tu n'as pas d'enfants avec toutes les femmes de la planète(pas d'enfant tout court), que tu as des valeurs, que tu écoutes les femmes et essaies de les comprendre,que tu habites Paris ou la région parisienne, contacte moi au 06.89.91.94.32

PS: Célibataire bien sûr: pas de relation partagée.

Crimes sexuels: une blessure à vie

Publié le 18/09/2008 à 15:28 | Auteur : Estelle
Parmi les crimes sexuels, le viol est certainement le plus traumatisant. Très sévèrement puni, le viol reste malheureusement très fréquent.

Un viol se définit, rappelons-le, comme un acte sexuel incluant une pénétration (vaginale, anale ou orale), imposé par la contrainte physique ou psychologique. Très sévèrement réprimé par la loi, il a été, selon le Ministère de l’Intérieur, au centre de 412 affaires en 2005, soit une agression toutes les deux heures. Et les conséquences post-traumatiques sont nombreuses pour les victimes:angoisse, insomnies, dépression, troubles sexuels perte de confiance en soi, troubles de l’alimentation, difficultés de concentration, sentiment de honte, de culpabilité, peur de sortir de chez soi, peur d’être seule, etc. Les victimes développent ainsi couramment ce qu’on appelle un stress post-traumatique lié à l’agression subie. Il est donc nécessaire pour elles de bénéficier d’un soutien psychologique efficace.

Porter plainte.

Et si seulement des victimes décident de s’adresser à la Justice et de porter plainte, c’est sûrement parce que de nombreuses idées reçues perdurent. Face aux menaces de leur agresseur et au sentiment de culpabilité qui accable souvent les victimes de viol, il n’est en effet pas toujours facile d’en parler. Ainsi, il convient de rappeler que la victime ne peut en aucun cas être accusée d’avoir «cherché» l’agression. Quelle que soit l’attitude ou la tenue vestimentaire, rien ne saurait justifier un rapport sexuel effectué sous la contrainte. De même, nombreuses sont les victimes qui craignent les répercussions sur leur vie personnelle et professionnelleaussi est-il nécessaire de rappeler que le viol est un crime et qu’il sera considéré comme tel par les forces de police et le tribunal en charge de l’affaire.Il est souvent difficile de parler de son aggression. La seule chose à faire est d'aller voir son gynécologue pour que ce dernier puisse effectuer des tests et, si besoin, prescrire une contraception d'urgence.

Quand on aime, on ne compte pas

Publié le 10/09/2007 à 21:12 | Auteur : Estelle
Pour de nombreux célibataires les vacances d'été représentent une période propice aux belles rencontres ! On se dit « Cool ! J’vais grave serrer cet été ! » On se retrouve parfois à quelques centaines de kilomètres l'un de l'autre ? Pire ! Vous êtes partie en Espagne Mesdames et vous vous êtes amouraché d’un petit jeune qui vous faisait des supers cunis, et qui vous faisait l’amour comme un Dieu … Problème ? 1 600 kilomètres… Les célibataires français sont-ils prêts à supporter la distance pour vivre leur amour ? Ohoui a mené l’enquête pour vous.

Pour 25 % des hommes et 26 % des femmes, l'amour donne des ailes et les sentiments ne s'atténuent pas avec les kilomètres... à condition de ne pas dépasser 200 kilomètres. Ainsi, 17 % des hommes et 14 % des femmes, ne voient pas d'inconvénients à vivre une histoire à distance, à condition de ne pas dépasser cet éloignement fatidique pour avoir la possibilité de se voir toutes les semaines.

Pour d'autres, la distance est incompatible avec l'amour. Pour 22 % des hommes et 20 % des femmes, s'aimer rime avec proximité. Il n'est donc pas question de vivre à plus de 50 kilomètres de distance. La distance est souvent relative à l'intensité de l'amour. Alors en effet, plus on aime...moins on compte- y compris les kilomètres, comme en témoignent les nombreuses histoires d'amour habitant parfois des régions voire des pays très éloignés.
[ Page précédente | Page suivante ]
©2005-2009 Oh Oui! ze Blog.com - Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs | Service offert par : ZeBlog.com